le velo l'aventure commence...

Publié le par KeCha

Remettons l'histoire au debut:
Tout commence a La Paz ou l'on achete nos beaux velos. Premieres difficultes sortir de la ville avec des velos et des grosses malettes sans jamais les avoir montèes auparavant. La Paz est la capitale de la bolivie avec la circulation, les chauffards et les milliers de routes qui vont avec.....

 

La meilleure option etait de prendre un taxi pour nous enmener sur l'alto, a VIAJE, banlieue de La Paz au porte de la piste. Les longues journèes de pèdalages commencèrent....
Premieres journèes, route et bonne piste, c'est a dire en dur. On se dit que si c'est comme ca tout le long on va vite avancer car l'objectif est d'arriver a Uyuni, au salar, ce qui fait près de 600 bornes de LaPaz.
Seulement, plus on avancait plus la piste devenait sableuse et plus on poussait le velo. Chaque jour avait sa difficulte supplementaire:  l'ètat de la piste, le sable, le vent, les montèes,le soleil et le peu de point d'eau...Heureusement tout cela n'etait pas en même temps, sauf jour d'exception....

Alors, jour 1: nikel, tout se passe bien, la piste est bonne on roule moitiè goudron, moitiè piste dur, ras.
Première sensation de libertè apres la ville, on se dit qu'on a fait un bon choix...

Premier bivouac, les nuits sont fraîches après des journèes très chaudes...vive notre super tente et nos duvets bien chauds....
















jour 2: La piste  continue on entre dans la reserve naturelle de comanche qui est très desertique et aride. On va chercher de l'eau dans une ècole et les enfants se mettent a crier GRINGO DA ME PLATAS(donne moi le l'argent) MÊme dans les villages perdues on a une image de porte feuille ambulant...Les professeurs en revanches, nous ont offert un verre de api (boisson a la farine de maïs couleurs framboise) et des biscuits pour accompagnès.
En discutant ils nous ont demandè quelle etait notre mission??Pourquoi on faisait tout ca??? On a pas su quoi repondre sur le moment, cela nous a fait reflechir pendant quelques jours...









Fin de journèe arriver a COROCORO, village de mineur perdue au milieu du desert. On dort dans un semblant d'hotel avec le lavabo au milieu de la cour pour se laver.












jour 3: depart en grande pompe avec les mineurs qui attendaient sur la place du village l'ouverture de la mine. Nous sommes passer au milieu, ils nous ont tous acclamès les bras levès...un moment fort en emotions...telle une star...On passe derriere la montagne que vous voyez sur la photo et grande descente. Grande journèe de pèdalage entre les vallèes(montèe-descente)  creusèes par les rios assechès. Il faisait très chaud, il a fallut se proteger le midi pour manger a l'ombre.


Les paysages ont beaucoups changès, on est passer du desert plat, au montagne aride un peu comme le colorado en moins rougetraverser d'un pont mythique et antique( obliger pour kevin de porter son velo car les malettes ne passaient pas entre les pilonnes, heureusement qu'ils n'etaient pas hauts...) pour arriver sur un grand plateau sec. De la on pose le campement pour bien dormir au milieu de nul part.











 

 





Le pont: moment intense de la journèe avec des planches cassèes, d'autres qui craquaient pendant notre passsage....


















Et surtout completement tordue....


Jour 4: On arrive pour midi dans un village nommè Ulloma, ou l'on mange sous une tonnelle au milieu de la place du  village. D'ailleurs il y a toujours une tonnelle sur la place principale de tous les villages.
Bien-sur c'est l'heure ou les enfants sortent de l'ecole et de la on se fait envahir, cerner par pleins d'enfants qui observent tous nos fait et gestes jusqu'a notre depart....
Comment le gringo cuisinne des oeufs durs, comment il èpluche son oeuf, comment il le mange et surtout comment le gringo kevin pete???et oui kevin peur de rien....













Dès la sortie du village l'enfer du sable a commencè. Obligè de pousser le velo sur plusieurs kilomètres.
Campement au bord du rio pres d'un village fantome comme dans les westerns...Les nuits sont toujours fraîches(4500 mètres d'altitude constant sur l'altiplano) et chacha est bien heureuse d'avoir sa doudoune faite maison....Merci maman et un peu mamie pour l'aide a la confection...Pour mamie, tu remarqueras que j'ai un beau bonnet peruvien....





Lauwence d'arabie au milieu du desert....qui se la pete.....












Jour 5: Retrouvaille avec le goudron direction la reserve naturelle du Sajama, un grand volcan qui culmine a 5500metres. Une ènorme journèe de pèdalage difficile(90km) avec les voitures et les camions qui eux sont heureux de te doubler, il te claxonne tous et font de grand coucou....Campement au pied du Sajama dans une reserve de lama, au bord d'une riviere enfin en peu se debarbouiller, ce soir on prend le temps de se faire du bien et de s'occuper un peu de nous car on arrive un peu plus tot que d habitude ,en fait les journées sont toujours trop courtes , un peu l impression de passer tout notre temps sur les velos.Ce soir la , c est chacha qui apprend a cuisiner au feu de bois , ce qui n est pas evident a 4500 metres avec le manque d oxygene, mais elle s en est tres bien sortie.

Jour 6 : la route continue et l orage s installe, la pluie et le vent sont present , mais coups de chance quand il se met a pleuvoir , nous passons devant un petit resto , dans lequel on peut se refugier et profiter d une bonne soupe bien chaude accompagne d une biere noire sucrees pour faire le plein d energie.
Apres ca chacha fatigue decide de prendre un collectibus au moment ou le vent se met vraiment a souffler fort et de face. Kevin continue avec bastien pour aller la rejoindre a lagunas et se poser dans une chambre chez l habitant qui nous prepare un repas tres rudimentaire, mais qui fdait quand meme du bien.

Parlons de la cuisine  bolivienne, qui est toujours la meme, c est a dire : oeuf au plat, riz blanc et de temps en temps une petite rondelle de tomate pour accompagnees les trois frites qui garnisse l assiete.De la grande gastronomie....En ville commme a la campagne, sauf quand tu trouves une polleteria qui remplace l oeuf par un morceau de poulet et un mate de coca a la fin en guise de dessert...........
(on avait hate d arriver en argentine, qui est reputé pour sa viande et son vin..........)
Eglise rustique de lagunas,architecture type de bolivie


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article